L’Ostéopathie Structurelle Conjonctive de retour dans le sud.

Les 15/16 et 17 novembre 2019, Ostéo-structure est invité par l’Iffco.

Vertébral Structurel Conjonctif.

 

Notre approche se veut « tissulaire », la « lésion tissulaire ostéopathique », responsable de divers symptômes exprimés par les patients, est due pour nous essentiellement à une perte des qualités du tissu conjonctif.

Le structurel que l’on propose se veut sans « mise en tension », sans utilisation de la « force », sans mise en « contrainte » articulaire.

Toutes nos techniques quelle que soit la structure cible seront exécutées selon un mode réflexe et non pas dans l’envie de « remettre » les choses en place… Il est en découle une gestuelle précise à l’écoute du tissu dans le respect de la douleur et du confort du patient. Il est évident que le thérapeute utilisera beaucoup son ressenti et devra savoir apprécier la qualité du tissu afin de pouvoir « proposer » et non pas « imposer » une normalisation conjonctive.

Beaucoup moins de contres-indications, le structurel redevient un outil essentiel dans l’ostéopathie d’aujourd’hui et vous donnera des résultats rapides et durables.

Cette formation vous apportera « les clés » d’un structurel précis, adapté à tout type de gabarit, efficace tant dans l’aigu que dans le chronique et surtout dans le respect du patient.

OBJECTIFS :

Ce stage permet :

  • De découvrir une approche structurelle conjonctive bien différente de l’approche mécaniste et positionnelle du cracking.
  • En se basant sur la modélisation d’une « chaîne montante » nous étudierons les liens mécaniques existant entre les différentes « charnières articulaires » et leur intégration dans le système gravitationnel.
  • D’apprendre à gérer son positionnement, développer la maîtrise du centre de gravité et comprendre l’intérêt de travailler sur table basse.
  • Comprendre les règles de la manipulation : plan de travail, plan de glissement, contacts.
  • Oublier la main et développer le ressenti tissulaire : « la main ne sert à rien »
  • Aux ostéopathes utilisant déjà les techniques structurelles de perfectionner leur gestuelle et leur précision, et donc de sécuriser leurs techniques et d’améliorer leurs résultats.
  • Aux ostéopathes n’utilisant pas les techniques structurelles, de les découvrir ou redécouvrir avec une approche différente qui se veut précise, rigoureuse, et sécurisée, afin de proposer à leur patient un autre outil de traitement.

MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE :

  • Tables basses adaptées.
  • Support papier et informatique.
  • Rétroprojecteur.
  • Squelette 3D.
  • Vidéos autorisées.

PROGRAMME :

Théorie:

  • Définition de la Lésion conjonctive.
  • Le support : le Tissu Conjonctif.
  • Le réseau de transmission : le Système Neuro-Végétatif.
  • L’outil : La Manipulation Structurelle Conjonctive. Pas de gain d’amplitude ni de « remise en place », pas de bras de levier.
  • L’effet : réflexe circulatoire.
  • La stratégie thérapeutique : un traitement basé sur les liens mécaniques, neurologiques et neuro-végétatifs entre la structure en plainte et son environnement.
  • Utilisation des liens métamériques.
  • Explication des liens mécaniques à distance grâce la schématisation de la chaîne montante et de sa complémentarité avec la chaîne descendante.
  • Règles de la manipulation structurelle conjonctive.

Techniques:

  • Gestuelle et éducatifs.
  • Maîtrise du centre de gravité.
  • Complexe Sacrum-Ilium-L5 : « Globale du bassin »
  • Sacrum postérieur.
  • Sacrum antérieur.
  • Sacrum en torsion.
  • Sacrum traumatique.
  • Lombaires directes en ouverture et fermeture
  • Dorsales en compression de poitrine : D12, D8, D4.
  • Dorsales hautes.
  • Les côtes.
  • C7-D1. Premières côtes.
  • Occiput-Atlas-Axis.
  • C2 spécifique.
  • Cervicales moyennes.
  • Techniques assises.

 

INSCRIPTION

Partagez cette info via
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookiesOk, tout accepter